Qui est la SEMMARIS et quel est son rôle dans le projet Agoralim ?
La SEMMARIS, fondée en 1962, est l’autorité organisatrice du Marché International de Rungis (MIN). Elle a la responsabilité de l’aménagement, du développement, de la commercialisation et de la promotion du premier marché mondial de gros de produits alimentaires.

En quoi consiste le projet Agoralim ?
Le projet Agoralim vise à développer un second pôle alimentaire au nord de l’Ile-de-France, complémentaire au Marché de Rungis, pour faire face aux besoins d’approvisionnement alimentaire de la population. Il consiste en un dispositif durable de valorisation des produits alimentaires frais à tous les échelons : production, transformation et distribution. Les objectifs du projet sont multiples :
  • Répondre aux attentes des consommateurs en matière de qualité, traçabilité et authenticité des produits alimentaires.
  • Favoriser le développement de l’agriculture locale et des circuits courts
  • Créer une plateforme de production-transformation-distribution pour répondre à la hausse à venir de la demande de produits alimentaires frais sur l’ensemble de la région.
  • Contribuer au désengorgement du trafic et réduire les flux de marchandises dans la région et par conséquent l’empreinte carbone des produits alimentaires.
  • Dynamiser l’économie du Nord francilien avec la création de 3 000 à 5 000 emplois directs.
  • Promouvoir et mieux informer la population, en particulier les plus jeunes, sur les bienfaits d’une meilleure alimentation.
  • Mettre les technologies au service d’une alimentation durable et responsable, tout au long de la chaîne alimentaire.
Ce projet est avant tout un projet de territoire, destiné à développer une dynamique économique, agricole et sociale durable dans le nord de l’Ile-de-France. Pour cela, la SEMMARIS souhaite associer directement les acteurs du territoire à la réflexion et à la définition du projet, dans une démarche de co-construction, afin de constituer un véritable écosystème local.

Pourquoi mettre en place ce projet dans le Nord de l’Ile-de-France, et pas ailleurs ?
La SEMMARIS s’est naturellement tournée vers le nord dans le cadre de sa réflexion sur une seconde implantation en Île-de-France, pour plusieurs raisons :
  • Le potentiel de développement agronomique sur ce territoire à vocation agricole historique.
  • La dynamique actuelle de ce territoire, notamment la croissance démographique, entrainant une hausse de la demande de produits frais et des flux d’approvisionnement dans les prochaines années, qu’il est nécessaire d’anticiper.
  • La complémentarité avec le Marché de Rungis, situé au sud.


Quelles sont les grandes échéances du projet ? Quand verra-t-il concrètement le jour ?
Les principales étapes du projet sont les suivantes :
  • Juillet 2021 : ouverture du site internet du projet et lancement de l’appel à idées qui se déroulera jusqu’au 30 septembre.
  • Octobre – décembre 2021 : bilan de l’appel à idées et lancement des études préliminaires, identification des fonciers d’implantation du projet.
  • Fin décembre 2021 : remise d’un rapport au premier ministre.
  • Dès 2022 : actions de mise en œuvre opérationnelle en partenariat avec les collectivités, les associations, les acteurs privés, etc (études techniques, procédures règlementaires, travaux). Dans le même temps, différentes actions de préfiguration, portant notamment sur les dimensions « emploi et formation » et « innovation » du projet, pourront être engagées en s’appuyant sur les initiatives et structures existantes sur le territoire.
  • 2026-2027 : ouverture de la première phase du projet.
Quel est l’objectif de l’appel à idées ?
Cet appel à idées constitue la première traduction concrète de la volonté de la SEMMARIS de co-construire le projet Agoralim. Une première phase de dialogue sera engagée avec les porteurs des idées présélectionnées. Début décembre, la SEMMARIS sélectionnera les 10 idées retenues dans son projet. Des échanges s’organiseront ensuite pour établir des partenariats. Pour les acteurs et parties prenantes du territoire, cet appel à idées est l’opportunité, en partageant leurs idées, de participer à la définition du projet et éventuellement d’en devenir partenaire.

Qui peut participer ?
Tous les acteurs - personnes morales (associations, entreprises, collectivités territoriales, …) comme particuliers – sont invités à participer.

Quelles sont les principales étapes de cet appel à idées ?
8 juillet 2021 : lancement de l’appel à idées 30 septembre 2021 : date limite d’envoi des propositions Octobre 2021 : bilan de l’appel à idées Mi-octobre 2021 : réunion du comité d’experts constitué pour l’appel à idées Fin octobre 2021 : première sélection des idées les plus pertinentes Novembre 2021 : dialogue avec les porteurs des idées sélectionnées Décembre 2021 : sélection des 10 idées retenues

Comment peut-on participer ?
Chaque acteur qui le souhaite peut faire part de son ou ses idées (offre de services, partenariat…) par le biais du formulaire en ligne sur le site agoralim.fr. Il sera demandé d’y joindre le cadre de proposition correspondant complété (dans toute la mesure du possible au format numérique pour en garantir une bonne lisibilité). Il y a 5 cadres de réponses distincts pour chacune des 5 thématiques de l’appel à idées (détaillées ci-après).En tant que participant, vous pouvez répondre à une ou plusieurs thématiques et soumettre autant d’idées que vous le souhaitez. Si vous souhaitez soumettre plusieurs idées, nous vous invitons à remplir un formulaire par idée.Tous les documents de l’appel à idées sont téléchargeables sur le site Internet agoralim.fr.

Poser une question

Une question sur l’appel à idées et la manière d’y répondre ? Ce formulaire est à votre disposition ! La SEMMARIS s’engage à vous répondre dans les meilleurs délais, par retour de mail.

Nous veillerons également à mettre régulièrement à jour la FAQ. Néanmoins, dans le cas où votre question ne porterait pas sur l’appel à idées, nous ne pourrons y apporter de réponse.