Pourquoi un appel à idées ?

Parce que les acteurs du terrain – personnes morales comme particuliers – disposent d’une connaissance fine des besoins et enjeux territoriaux, la SEMMARIS souhaite les associer à sa réflexion globale sur le projet Agoralim. Un projet territorial innovant pour répondre aux évolutions des habitudes et besoins de consommation ainsi qu’aux préoccupations environnementales.  

Cet appel à idées constitue la première traduction concrète de la volonté de la SEMMARIS de co-construire le projet Agoralim et d’identifier les propositions et sera suivie par d’autres étapes de dialogue et de concertation avec les parties prenantes et les citoyens.

Pour les acteurs et parties prenantes du territoire, cet appel à idées est l’opportunité, en partageant leurs idées, de participer à la définition du projet et éventuellement d’en devenir partenaire.

Qui peut contribuer à l’appel à idées ?

Tous les acteurs – personnes morales (associations, entreprises, collectivités territoriales, …) comme particuliers – sont invités à participer.

Comment proposer une idée ?

Chaque acteur qui le souhaite peut faire part de son ou ses idées (offre de services, partenariat…) par le biais du formulaire en ligne ci-dessous.

Une fois complété, il sera demandé d’y joindre le cadre de proposition correspondant complété (dans toute la mesure du possible au format numérique pour en garantir une bonne lisibilité et au format pdf.). Il y a 5 cadres de réponses distincts pour chacune des 5 thématiques de l’appel à idées (détaillées ci-après).

En tant que participant, vous pouvez répondre à une ou plusieurs thématiques et soumettre autant d’idées que vous le souhaitez.

Si vous souhaitez soumettre plusieurs idées, il conviendra de remplir, pour chaque idée, un formulaire en ligne et d’y joindre le cadre de proposition correspondant complété.

Tous les documents de l’appel à idées sont téléchargeables ci-dessous.

Comment se déroule l’appel à idées ?

Durant la première phase, du 9 juillet au 30 septembre 2021, chaque acteur qui le souhaite peut soumettre une ou plusieurs idées sur les 5 thématiques définies.
Pour participer, il convient de renseigner le formulaire en ligne ci-après et d’y joindre le cadre de proposition complété.
Courant octobre, la SEMMARIS examinera l’ensemble des propositions reçues et établira un bilan de l’appel à idées qui sera rendu public. Il présentera sous forme de synthèse, exhaustive et transparente, les propositions recueillies.
La SEMMARIS sélectionnera ensuite les idées, toutes thématiques confondues, avec l’aide et le conseil d’un comité d’experts indépendant constitué pour cet appel à idées. La composition de ce comité d’experts sera communiquée en septembre.

Les propositions seront sélectionnées en fonction des critères suivants :

    • Pertinence de l’idée pour répondre aux enjeux identifiés
    • Faisabilité technico-économique
    • Caractère innovant
    • Réponse aux enjeux environnementaux
    • Intérêt pour le territoire

 

Seront prises en compte les idées s’inscrivant dans les lignes directrices d’Agoralim et faisant l’objet d’une description suffisamment précise.

En novembre, une phase de dialogue sera engagée avec les porteurs des idées présélectionnées.Début décembre, la SEMMARIS annoncera les 10 idées retenues dans son projet.Des échanges s’organiseront ensuite pour envisager des partenariats.

Les documents de l’appel à idées

Règlement et cadres de proposition

Les thématiques

Dans le cadre de cet appel à idées, tous les acteurs sont invités à prendre part aux réflexions en cours et à proposer leurs idées sur une ou plusieurs des 5 thématiques détaillées ci-après. Et parce qu’Agoralim est un projet fondamentalement tourné vers l’innovation et la prise en compte des enjeux environnementaux, chaque idée devra en être imprégnée.

Agriculture & Agroalimentaire

Accompagner la transition vers une agriculture raisonnée et nourricière et la valorisation des produits pour faciliter l’accès de la population à une alimentation locale et de qualité.

ENJEUX
Le projet Agoralim doit permettre de développer les capacités de production du territoire tout en facilitant une transition vers une agriculture plus raisonnée et un meilleur accès des populations à des produits locaux et de qualité. Agoralim comprendra, à cet égard, un site agricole d’une centaine d’hectares prévu sur le Triangle de Gonesse. La SEMMARIS envisage d’y développer, avec ses partenaires, un programme agricole d’ensemble qui tienne compte des agriculteurs en place et de leur stratégie de développement ainsi que du potentiel agronomique du site.

Et vous,
proposez votre idée

Les sujets concernés :

  • La production agricole (types et méthodes de cultures sur le Triangle de Gonesse, projets d’installations agricoles, espaces-tests, accompagnement d’agriculteurs, équipements, espaces mutualisés, gestion de l’eau, parrainage, etc.)
  • Les solutions de valorisation et de transformation des produits agricoles (légumerie, brasserie, conserverie, fraîche découpe et paniers repas, etc.)
  • Les services pour le développement de la production agricole, la valorisation des produits, l’accompagnement à la structuration de la filière et l’animation de l’écosystème.
  • Etc.

 

Logistique de proximité et durable

Développer les moyens de distribution pour une logistique optimisée, à haute performance environnementale.

ENJEUX

Dans un contexte de forte croissance démographique et des flux routiers, il apparaît nécessaire de mieux approvisionner le territoire pour répondre au défi environnemental. Agoralim doit permettre de répondre à ces enjeux par :

  • L’implantation d’une ou plusieurs plateformes de transformation-distribution dans un rayon de 10km autour du Triangle de Gonesse, conçue(s) dans une optique de durabilité (écologie industrielle territoriale, bâtiments éco-conçus, alimentation par énergies renouvelables …)
  • Une organisation logistique innovante (immobilier connecté, entrepôts digitaux, solutions pour la logistique du dernier km …)

Et vous,
proposez votre idée

Les sujets concernés :

  • Les services, les équipements ou espaces et outils digitaux qui permettent d’améliorer la logistique amont (du producteur au distributeur/grossiste, par exemple : outils de mutualisation pour les agriculteurs, etc.).
  • Les services, les équipements ou espaces et outils digitaux qui permettent d’organiser la logistique aval et du dernier kilomètre (du distributeur/grossiste aux détaillants et professionnels des métiers de bouche, par exemple : stations d’avitaillement, livraison en véhicules autonomes, etc.).
  • Les projets innovants autour de l’immobilier logistique (immobilier connecté, supply chain, smart city, etc.).
  • Etc.

 

Emploi & Formation

Accompagner le développement de l’emploi local notamment dans les métiers de l’alimentaire, de l’agriculture et de la logistique via la création de solutions novatrices de formation et de reconversion professionnelle.

ENJEUX

Agoralim nécessitera une main d’œuvre importante : entre 3000 et 5000 emplois directs devraient être générés par le projet, à différents niveaux de qualification et sur des métiers diversifiés. Il est donc nécessaire d’anticiper cette évolution, puis de l’accompagner dans la durée. Le projet envisage à ce jour comme leviers principaux :

  • Le développement des formations existantes sur le territoire dans les domaines de l’alimentaire, de l’agriculture, de la logistique et du tertiaire
  • La mise en place d’instituts de formation, et notamment un déploiement de Rungis Académie (fédération des filières de formation existantes, mise en place de nouvelles formations, de services liés comme le logement étudiant…)
  • La recherche de partenariats avec des acteurs institutionnels (Pôle Emploi, missions locales, collectivités…)

 

Et vous,
proposez votre idée

  • La mise en place de partenariats avec des acteurs de l’emploi et de la formation déjà présents sur le territoire.
  • Le développement de nouvelles formations pouvant s’inscrire dans la dynamique d’Agoralim et utiles au territoire.
  • Le développement de dispositifs pour favoriser les parcours vers l’emploi et la reconversion professionnelle.
  • Etc.

Bien manger

Donner accès à une alimentation locale, durable et de qualité tout en sensibilisant les citoyens aux liens entre alimentation, santé et environnement.

ENJEUX

Le projet Agoralim permettra d’agir pour le bien manger, en favorisant un approvisionnement de qualité et durable des commerces, et de la restauration collective et commerciale sur le territoire. Le projet vise également à sensibiliser au bien manger à tous les niveaux, afin de permettre à toutes les générations, en particulier les plus jeunes, de mieux comprendre l’importance des sujets alimentaires et leurs liens avec la santé et l’environnement.

Dans cette perspective, Agoralim pourrait proposer :

  • Un lieu pédagogique consacré aux bienfaits d’une meilleure alimentation et à ses liens avec la santé et la durabilité.
  • Des actions de sensibilisation à l’agriculture et à l’amélioration de l’alimentation à l’échelle du territoire : interventions dans les collèges, lycées, visites de sites…
  • Des projets culturels autour du bien manger.

Et vous,
proposez votre idée

Les sujets concernés :

  • Un lieu pédagogique sur le bien manger : son contenu pédagogique (thèmes…), son animation (évènements…), etc.
  • Les actions de sensibilisation envisageables (outils mis à disposition des établissements scolaires, visites, rencontres…) sur le site Agoralim ou à l’échelle du territoire, sur les sujets de l’agriculture ou de l’alimentation et de leurs liens avec la santé et l’environnement
  • La mise en place de partenariats avec des acteurs du territoire, à la fois sur des actions d’approvisionnement et de sensibilisation.

Sites d’implantation

Implanter le projet en partie sur des terrains déjà artificialisés, dans un périmètre de 10 km autour du Triangle de Gonesse, afin de répondre à la vocation multi-sites d’Agoralim.

ENJEUX

Le projet Agoralim ne peut se faire sans une disponibilité foncière adaptée aux besoins, tant en matière de surfaces (50 à 100 ha pour le volet distribution avec une priorité donnée au foncier déjà artificialisé) que de localisation (dessertes routières, idéalement ferroviaire, dans un rayon de 10km autour du site agricole prévu sur le Triangle de Gonesse…). Si la SEMMARIS a engagé des discussions avec certains acteurs afin d’identifier des fonciers disponibles pour sa ou ses plateforme(s) de distribution dans le secteur, elle n’en reste pas moins à l’écoute de toutes les possibilités qui pourraient se présenter et constituer des solutions intéressantes pour le projet.

Et vous,
identifiez-vous une surface foncière qui répondrait aux critères suivants

  • Surface disponible de 10 hectares au minimum
  • Localisée dans un rayon de 10km autour du Triangle de Gonesse
  • A proximité d’axes routiers
  • Dans la mesure du possible, déjà artificialisée au moins en partie, pouvant muter
  • Etc.

PARTICIPER À L’APPEL À IDÉES

Chaque acteur est invité à faire part de ses idées sur une ou plusieurs des 5 thématiques. Pour participer, nous vous invitons à remplir le formulaire ci-dessous et à y joindre le cadre de proposition correspondant complété (dans toute la mesure du possible au format numérique pour en garantir une bonne lisibilité et au format pdf.). Tous les documents de l’appel à idées sont téléchargeables ici.

Si vous souhaitez soumettre plusieurs idées, il conviendra de remplir, pour chaque idée, un formulaire en ligne et d’y joindre le cadre de proposition correspondant complété.

Vous êtes une entreprise ou une association ? Pensez à vous munir de votre numéro Siret ou RNA, ils seront nécessaires à la validation de votre contribution !
Merci pour votre participation !

    Vous représentez ?*

    Si vous êtes un particulier, merci de nous indiquer si vous êtes salarié, indépendant, retraité, étudiant, etc.

    Thématique de votre contribution*

    Joindre le cadre de proposition correspondant rempli (format pdf.)
    Joindre des annexes (si vous le souhaitez)



    * mention obligatoire